Créée par des étudiants à l’université, une application de clavardage mobile canadienne pourrait devenir la plus populaire en son genre en Amérique du Nord

10 avril 2015 - Créée en 2009 par un groupe d’étudiants de l’Université de Waterloo, Kik est une application de clavardage mobile canadienne qui compte quelque 200 millions d’abonnés et qui a généré 70 millions de dollars en fonds. On cherche actuellement à faire de Kik l’application de clavardage numéro un en Amérique du Nord.

Kik est maintenant une entreprise possédant des bureaux à New York et à San Francisco. Toutefois, le PDG, M. Ted Livingston, souligne la qualité du savoir-faire à l’Université et au siège social de l’entreprise, à Waterloo (Ontario) : « Il s’agit de notre principal atout, car nous sommes à proximité de ce que nous considérons comme étant la meilleure source de talents techniques du monde. » En effet, pas moins de 60 p. 100 des employés de Kik sont des diplômés de l’Université de Waterloo.

Lisez l’article intégral sur le site Web du Financial Post (anglais seulement).

Éducation au Canada